Truck Stop le long de la 20

Alors que la plupart d’entre nous ne refuserait jamais une invitation pour une petite virée de découvertes à Montréal, la seule pensée de devoir conduire la longue route séparant la métropole de chez nous peut certainement en décourager plusieurs. L’autoroute 20, cette route droite, monotone où il nous semble voir que de l’asphalte à perte de vue rythmées de lignes jaunes nous semble souvent trop ennuyante. Il y a bien quelques haltes routières, des cantines, des motels et même des dinosaures! Mais outres ceux-ci et quelques antiquaires, deux ou trois terrains de camping ou encore le mont St-Hilaire en points de repères, cette route devient facilement interminable. Alors que certains optent pour le covoiturage question de faire passer les heures plus rapidement avec un brin de causette, d’autres opteront pour le train ou l’autobus pour pouvoir lire et relaxer. Cet été, nous vous proposons de laisser vos lectures bien rangées à la maison, de vous trouver quelques amis curieux, une liste musicale ensoleillée et de vous lancer dans une escapade artistique le long de la 20 (oui, oui, artistique!) afin que ce ne soit pas seulement la destination qui soit agrémentée de découvertes mais bien la route, tout autant! 

HipstamaticPhoto-519834380.720918Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

L’exposition Truck Stop c’est un parcours éphémère artistique donnant la possibilité de faire 15 stops le long de notre chemin séparant Québec de Montréal. Ce sont 15 œuvres d’artistes d’ici ou de là-bas, installées le long des 250 km de l’autoroute 20 séparant les deux villes et mettant en vedettes l’art contemporain. Truc Stop, mis sur pied avec la collaboration du Centre Clark de Montréal et la galerie d’art L’Oeil de Poisson de Québec, a été imaginé depuis quelques années déjà pour cette première édition. Beaucoup de logistiques organisationnelles ont d’abord dues être résolues. Entre autre, la possibilité d’exposer des œuvres artistiques malgré des lois entourant la permission d’affichages dans les haltes routières. Il a aussi fallu trouver des propriétaires ouverts à donner accès à leur propriété pour participer au projet. Mc Gilles en est le porte-parole. Lui-même étant attiré par les arts, il espère ainsi initier un public diversifié et peut-être moins connaisseur de l’art contemporain québécois.

HipstamaticPhoto-519830134.816598Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Alors que nous avions déjà prévu notre escapade à Montréal, nous avons été heureuses d’en apprendre sur l’expo avant notre départ. La route entre Québec et Montréal n’aura jamais paru si rapide! Nous y avons redécouvert des endroits charmants à leur façon, endroits qu’on ne prenait plus la peine de remarquer comme ces haltes routières typiques avec leur table de pique-nique et aires de gazons verts. 

HipstamaticPhoto-519830093.321176Alain MartinRichard. Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Le long du parcours, il est possible d’observer les expositions surtout dans les haltes routières. On s’y arrête quelques minutes pour se dégourdir les jambes, grignoter et faire un arrêt à la salle de bains et hop, on est prêt pour une autre découverte. L’expérience devient presqu’un défi, un peu comme dans un rallye ou une chasse aux trésors, pour ne pas manquer une oeuvre puisque certaines se retrouvent ici et là sur des bâtiments ou des panneaux en bordures de l’autoroute comme un simple clin d’œil et que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de capturer en photos. 

HipstamaticPhoto-519830190.306986Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Certains stops artistiques se montrent auditifs, mais la plupart sont visuels. Quelques-uns sont visibles de très loin et un est visible seulement de nuit, tandis que d’autres seront présentés sous forme de performances, de projections ou de rencontres ponctuelles.  Cela veut donc dire que la 20 sera animée durant tout l’été et qu’à chacune de vos visites, vous aurez la possibilité de vivre une expérience bien différente. 

HipstamaticPhoto-519834276.900295Excroissance de Rosalie D-Gagné. Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

L’idée est originale et audacieuse et pourtant on se demande pourquoi personne n’y avait pensé avant. Alors que l’espace nous semble trop grand et vide, il représente en fait un immense terrain de jeux pour les créateurs. 

HipstamaticPhoto-519833852.004143Avant la fin de Mathieu Gagnon et Mathilde Forest.  Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Les photos des deux artistes prises sur le site du célèbre resto circulaire qui a connu une immense popularité dans les années 90 où l’on se faisait servir par un robot. C’est à cet endroit que se trouvait aussi l’aérodium et le simulateur de chute libre que plusieurs se rappellent avoir vu dans la série Lance et Compte. Les photos ont été capturées lors de sa triste démolition totale. 

Avant la fin de Mathieu Gagnon et Mathilde Forest.  Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Sur plus d’un site, il est possible de voir les panneaux d’affichages de Gisele Amantea. Cette artiste joue avec les mots pour nous faire réfléchir, entre autre, sur la place que les nations abénakis occupaient dans ces zones maintenant couvertes par l’autoroute 20. 

HipstamaticPhoto-519830205.654174Vers en bord de route de Gisele Amantea. Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Inspirée des campagnes publicitaires des années 20 et 60 qui se voyaient sur des panneaux routiers canadiens et américains, elle y affiche des vers traduits en français, anglais et en abénakis.

HipstamaticPhoto-519830301.447615Vers en bord de route de Gisele Amantea. Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

À la toute dernière halte avant d’entrer à Montréal, il est possible de voir l’oeuvre de Mathieu Latulippe, Interzone 3, qui fait d’abord sourire et engage ensuite de réelles interrogations sur ce que pourrait avoir l’air un projet de commercialisation (exagéré à peine!) sur le site même de cette halte routière si une compagnie de développement entreprenait de la rénover.

HipstamaticPhoto-519835806.806042Interzone 3 de Mathieu Latulippe. Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

On y voit sur l’image la même affiche plantée à côté de nos pieds pour y sentir l’échelle d’un projet aussi démesuré. L’oeuvre fait référence aux enseignes que l’on place en bordure de projets en construction de condos de ville. On peut y voir deux grattes ciels, des panneaux solaires, ici et là, une montagne russe, une piscine avec jeux d’eau, beaucoup de béton et de fer et même des palmiers! 

HipstamaticPhoto-519950616.610005La promesse d’un futur de Nicolas Fleming. Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Il est possible de voir l’horaire sur la page de truckstop.com, site internet qui est d’ailleurs très facile à consulter. La page d’accueil montre d’abord la carte des arrêts possibles et, en cliquant sur les icônes, il est facile de trouver l’endroit où l’expo est présentée puisque le kilomètre précis ou le numéro de la sortie y est indiqué. Vous pouvez donc voir des œuvres à l’aller et d’autres au retour en n’ayant pas à passer par-dessus l’autoroute. Les stops se trouvent toujours très près des sorties. Du site web, il est aussi facile d’accéder à la page de présentation de l’artiste pour en apprendre plus à son sujet ou sur sa démarche pour les œuvres présentées dans le cadre de cette expo. Il est aussi possible de visionner des performances en ligne dont celles de l’artiste Steven Girard, pour À qui de droit qui seront mises à jour chaque semaine. Pour ceux que les découvertes auront ouvert l’appétit, il y a aussi une carte des restaurants que l’on croise le long du chemin. 

HipstamaticPhoto-519834471.989711Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Truck Stop c’est une expo qui pose définitivement un regard critique sur l’appropriation de notre territoire en nous permettant de réfléchir à la construction, à la démolition ou encore à la négligence de certaines constructions des secteurs visités. Elle attirera surement les connaisseurs d’art mais aussi les curieux, les touristes. Et que dire des travailleurs sur la route, représentants en vente et camionneurs qui arpentent cette route plusieurs fois par semaines. L’expo rend l’art accessible à tous de façon surprenante. Elle est présentée jusqu’au 19 août. 

HipstamaticPhoto-519834457.065135Photo: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy

Pour voir la carte des arrêts et en apprendre plus sur le projet et les artistes:

https://truck-stop.ca/

https://www.facebook.com/truckstop2017/?hc_ref=NEWSFEED

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Truck Stop le long de la 20 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s