Notre top 4 du FEQ

Oui, bien sûr, cette année il y a eu la fabuleuse P!nk puis Metallica, Muse et beaucoup d’autres spectacles qui nous en ont mis pleins les yeux et les oreilles. Il y en a eu certainement pour tous les goûts et de toutes les ampleurs dans le cadre de ce grandiose 50è anniversaire du Festival d’été de Québec. Maintenant que l’heureux marathon est terminé et que l’on a réussi à dormir notre nuit de 8 heures de sommeil, nous avions envie de vous présenter notre Top 4 du FEQ.  Voici des moments spéciaux, loin des grands rassemblements, que nous avons particulièrement appréciés pendant les 10 jours de ces célébrations.

HipstamaticPhoto-521482858.577108Antonin, la mascotte des Pop Up FEQ avec qui nous avons fait la connaissance lors de la prestation de Matt Holubowski.

Le Pop up FEQ avec Matt Holubowski à l’Auberivière: Mardi le 11 juillet à 9h00 du matin, nous entendons à la radio l’annonce d’un Pop Up FEQ qui, selon les indices, devrait avoir lieux à l’Auberivière dans à peine 2 heures. Si notre déduction est bonne, Matt Holubowski, que de qui nous aimons déjà beaucoup les chansons, devrait être celui qui y offre un spectacle intime pour amasser des dons pour la Maison.

HipstamaticPhoto-521482296.628018

Matt nous a offert quelques-uns de ses succès, accompagné de deux de ses musiciens, devant une centaine de personnes rassemblées dans la cafétéria. L’ambiance y était simple et joviale. Nous y avons découvert un chanteur humble, au talent brut et à la voix extrêmement puissante, variée et juste.

HipstamaticPhoto-521482105.844613

Le spectacle de « The Wooden sky » à la scène Fibe: On vous a déjà parlé d’eux ici et on vous l’a déjà dit, nous sommes des fans finies. Habituées de les voir dans de plus petites salles intimes comme au Cercle ou à l’Anti, nous avons été heureuses de les voir performer à l’extérieur dans l’ambiance festive du Coeur du FEQ, situé devant l’Assemblée Nationale. On pouvait déceler dans la foule les habitués, qui connaissaient les paroles, et aussi des curieux qui ont surement été conquis par la voix profonde du chanteur et par les rythmes indie folk de cette formation native de l’Ontario.

HipstamaticPhoto-521166391.368037

Nous avons eu droit à leurs classiques, dont notre chanson préférée « Child of the Valley », mais aussi aux toutes nouvelles chansons de leur tout nouvel album paru en avril dernier, « Swimming In Strange Waters »Fidèle à leurs habitudes, le groupe nous a offert un spectacle authentique et rythmé. Nous y avons converti de nouveaux fans et avons même eu la chance de rencontrer quelques membres du groupe après leur performance.

HipstamaticPhoto-521168276.491160

L’orchestre d’Hommes-Orchestres avec son spectacle 150 cabanes/homes: Présenté au Parc de l’Amérique française à tous les soirs du Festival, entre 18h30 et 19h30, pour célébrer les 150 ans du Canada, le spectacle était un collectif qui rassemblait une quarantaine de musiciens, acteurs et acrobates. Nous les avions découverts lors de l’édition de « Là où tu vas quand tu dors en marchant » de l’an dernier pour leur performance « Les Palais », voir ici. Encore une fois, c’était une immersion dans un monde ludique et créatif qui a su piquer la curiosité des passants de tous âges.

HipstamaticPhoto-521851437.143610

Le parcours, où l’on déambulait autour de structures pour y découvrir des performeurs provenant de diverses époques et contextes, laissait le spectateur amusé et surpris. Chaque acteur y était isolé dans son univers et participait à une mise en scène globale et éclectique. Hommes-Orchestres c’est de l’art non standard, du jamais vu avant, comme un collage d’idées qui stimule l’imaginaire et fascine assurément.

L’exposition « Les 50 été du FEQ »: Aussi situé au Parc de l’Amérique française, il était possible de visiter le site à toutes heures du jour, avant ou après un spectacle de nos artistes favorits. C’est tout simplement fascinant de constater l’évolution qu’a fait le Festival au fil des années.

HipstamaticPhoto-520907769.394504

L’exposition montrait des photos d’archives des moments marquants des 49 derniers étés. On pouvait y voir tous les grands noms qui sont montés sur la scène des plaines et du Carré d’Youville. C’était intéressant de suivre l’évolution du logo du FEQ au travers des époques et amusant aussi de constater les différents styles de coiffure et vestimentaires des artistes. Une photo y montrait même que, dans les années 80, des spectateurs se rassemblaient sur les toîts des immeubles voisins du Parc de la Francophonie, appelé Pigeonnier à l’époque, pour ne pas manquer la performance de leurs idoles, comme ce fût le cas pour le spectacle mémorable de Marjo.

HipstamaticPhoto-520907733.771566

Bravo à l’organisation du Festival d’été de Québec pour la programmation variée et les moments magiques que l’on a eu la chance de vivre encore cette année.

Photos: Isabelle Rhéaume et Cynthia Roy
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s