DE L’ART ET DES SAVEURS ENTRE BAIE-SAINT-PAUL ET LA MALBAIE

Parce qu’on n’a pas toujours envie de faire des heures de route interminable pour sortir de la ville, pour voir de grands espaces et pour se sentir dépaysé, nous avons pensé vous parler de cette région que nous aimons tant: Charlevoix. Même si nous y sommes des habituées, elle semble pourtant encore pouvoir nous surprendre. Il y a quelques semaines, guidés par les coups de cœur de la semaine du Magazine 1608, de notre tuque et de notre glacière, nous avons emprunté la 138, direction Charlevoix!

Après un peu plus d’une heure dans les caps déjà enneigés par ce début novembre, on aperçoit le paysage de Baie-Saint-Paul. Ce village est d’abord une découverte de jeunesse. Nous y passions lors d’une sortie aux baleines avec des copines ou y faisions un arrêt en direction du Casino. Nous le visitions à l’automne, simplement pour le plaisir de s’émerveiller devant ses couleurs et surtout pour y visiter les galeries d’art de son artère principale.

Ce fût une belle initiation à l’art dès notre jeunesse en découvrant des peintres comme Guy Paquet ou Claude Théberge. C’est dans ces galeries que les premiers célèbres bustes nus de Corno furent exposés. Alors que sur le haut d’une colline, nous pouvions découvrir un visage sculpté dans la pierre, dans le village un homme géant en acier regardait au loin vers le fleuve. L’art est partout et tout au long de l’année à Baie-Saint-Paul. Des festivals, il y en a pour tous les goûts. Il y a le Festif, pour la musique au mois juillet, Rêves d’automne pour la peinture et le Symposium international d’art contemporain. C’est d’ailleurs dans cette ville que l’univers du Cirque du Soleil est né, en 1980, avec les Échassiers de la Baie .

Lire la suite

Publicités